Home > OPINION > Souriez, Ca Paye!

Souriez, Ca Paye!

Y a quelques annes, après une journée passée au campus universitaire, à Butare, aujourd’hui Huye, je me dirigeais vers le bureau de la poste pour prendre mon “taxi-velo” qui devait me déposer au terminus de la 1ère avenue à Ngoma, un quartier de la ville (Huye) où je vivais avec ma mère. Alors que je cherchais, des yeux, un taxi-vélo  j’ai croisé le regard de ce jeune homme qui esquissa un sourire sur son visage. Sans trop y réfléchir, j’ai sauté sur le siège arrière et hop! C’était le début d’une grande aventure qui d’ailleurs dure jusqu’à ce jour.

Model: Au-lionne NTAWANGA

Pour faire court, je suis devenu son fidèle client ou l’inverse je ne sais pas mais un fait est certain: ses collègues “Banyonzi”(conducteurs de Taxi-Velo)  dès qu’ils me voyaient arriver au loin , ils criaient tous ” Claude” bossi yaje!( Claude, ton patron est là). Un jour, je lui avais posé cette question: “pourquoi es-tu toujours souriant?”. Il me répondit toujours avec le sourire: “le sourire est tout ce que je peux offrir aux passants les sollicitant à monter sur mon vélo pour que je puisse gagner 100 Frw de chaque course effectuée. Si je ne leur souris pas, leur attention ne sera pas portée sur moi. Avec mon sourire, j’attire l’attention et j’engage la conversation poliment. Grâce à ce sourire je peux subvenir à mes besoins autant que possible”

Apres mes études universitaires, un bon jour, je l’ai recroisé et cette fois dans Kigali sur un “Taxi Moto”. je n’en revenais pas! C’est un homme marié et père de deux enfants que je voyais en face de moi. Et depuis, on a reprit de plus bel. Il ne me manque plus qu’une carte de fidélité car où que je sois dans la ville, je l’appelle sur son téléphone portable pour me transporter. Ce sourire, heureusement innée, a continué à lui porter chance car il avait choisi de ne pas le changer même d’un iota.

Actuellement, il possède un taxi, une Carina E, toujours bien lustrée et bien entretenue.  Son sourire toujours sur les lèvres, il continue son bout de chemin… Si tous ceux du monde des services pouvaient être aussi souriant…beaucoup verraient leurs business s’épanouir. Morale: Un sourire ne coûte rien mais il paye d’une manière ou d’une autre!

L'auteur est un jeune Rwandais, traducteur et interprete de conferences. Il est,par ailleurs, chanteur et compositeur de musique gospel.

Aime NDAYITABI

Aime NDAYITABI

Auteur

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *